FAURÉ REQUIEM
Version 1888

L'ensemble vocal AD FONTES chante le REQUIEM de Gabriel Fauré dans sa première version, lumineuse et intimiste, pour chœur de chambre, cordes, deux cors, harpe et orgue, donnée par Fauré lui-même à l'église de la Madeleine à Paris en 1888.

Fauré sélectionne certains passages du texte du REQUIEM en omettant les passages évoquant l'Apocalypse. Au lieu d'une peinture dramatique du Jugement Dernier, il offre ainsi une vision sereine et réconfortante du Paradis. L'Offertoire et le Libera Me, rajoutés en 1893, n'ont donc pas été joués alors. Nous les jouons aujourd'hui bien sûr, ce qui nécessite deux cors supplémentaires.

Afin de profiter de la harpe et les deux cors, indispensables mais peu sollicités dans le REQUIEM, AD FONTES interprétera également les VIER GESÄNGE de Johannes Brahms pour voix de femmes, harpe et deux cors.

Les quatre chants sur des textes de Ruperti, Shakespeare, Eichendorf et Ossian (Macpherson) évoquent le deuil dans un langage éminemment romantique, grâce à l'instrumentation inhabituelle, où voix, cors et harpe éveillent une mélancolie pastorale.

Le concert s'ouvre avec le célébrissime Cantique de Jean Racine de Fauré dans sa version pour voix mixtes, harpe et violon solo.

DISTRIBUTION
ensemble vocal AD FONTES
Soprano - Cécile Roux
Baryton - Pierre Villa-Loumagne
Orchestre de Chambre de Marseille
Direction - Jan Heiting

Ce programme est actuellement répertorié dans le catalogue « SAISON 13 » du Conseil Départemental des Bouches du Rhône, ainsi que pour la saison 2019/2020.  

LA PRESSE
Très connue et très souvent chantée, l'œuvre était sublimée par la qualité des voix, par la finesse de l'interprétation musicale et par l'énergie impulsée par la direction de Jan Heiting.                                                                                              Isabelle Masson - La Provence (concert le 17 juillet 2017 à La Ciotat)