BRAHMS
UN REQUIEM ALLEMAND - VERSION LONDONIENNE

Ein Deutsches Requiem

Johannes Brahms


le 13 octobre à 17h à l'Auditorium Campra au Conservatoire d'Aix-en-Provence

AD FONTES présente UN REQUIEM ALLEMAND dans sa version « Londonienne » pour chœur, solistes et piano à quatre mains, donnée pour la première fois à Londres en 1871. Brahms réalise cette transcription à la demande de son éditeur pour assurer une plus grande diffusion à l'œuvre : il ne s'agit pas ici d'une simple réduction d'orchestre, mais bien d'une (re)composition qui, adaptée aux dynamismes du piano et plaçant le chœur au premier plan, inscrit cette version dans la tradition allemande des motets de Bach à Bruckner.

Le REQUIEM de Brahms a été composé non sur des paroles latines, mais sur des paroles allemandes, d'où son nom Ein DEUTSCHES REQUIEM. Alors que le Requiem latin est une prière pour la paix des défunts que menacent les terreurs du Jugement Dernier, les paroles choisies par Brahms, dans les versets de la traduction de la Bible par Martin Luther, sont destinées aux vivants: la fin de l'existence terrestre, loin d'être redoutée, apporte la paix et la délivrance de toutes peines et soucis.

« Plutôt qu'un Requiem Allemand j'aurais dû le titrer Requiem Humain. »  

dira Brahms en précisant ainsi tout le sens universel. 

DISTRIBUTION

ensemble vocal AD FONTES
Cécile Limal - Soprano solo
Jean-Christophe Maurice - Baryton solo
Anne Guidi et Laura Caravello - piano à quatre mains
Direction - Jan Heiting

La PRESSE  (G. Laval - La Marseillaise) 

AD FONTES a fait preuve d'une grande souplesse, offert de subtiles modulations, et montré un grand sens musical. On ressent aussi la cohérence et le bonheur que les chanteurs ont à s'exprimer ensemble.